• Gastine Musique

LES MOTS DES ARBRES de Fernande TOLLARO, Poète Lauréate de SEULS LES ARBRES, Mai 2022


Ce n'est qu'un murmure presque inaudible

Qui parcourt la forêt de chênes

Entre le soir naissant et le jour qui se meurt

Les arbres se parlent.

I1 faut faire vite car le temps est compté

A peine une heure,

Et ils ont tant à se dire

Ils le font calmement, tout en douceur

Avec bienveillance' sans médire

Ils se gaussent gentiment des promeneurs diurnes

Ils sont drôles, si inconséquents ; leurs propos sont futiles

Ils se promènent sans prendre le temps d'ouvrir leur âme

Sauf peut-être les amoureux dans un moment de charme

Quand sur l'écorce tendre ils impriment leur amour

Mais ces temps sont si courts

Au prochain printemps, le fardeau est trop lourd

Ils ne se connaissent plus

L'autre jour, une belle aux tresses dorées

Sur un vieux tronc a déposé une larme

Si jeune, à Peine nubile

Et déjà chagrinée.

La triste histoire s'est répandue dans la forêt

Ne serait-ce point, dit le vieux chêne alerté

Celle qui à ma branche a attaché une corde ?

Un grand frisson se propage jusqu'à la canopée

Vite dissipé car le vieux chêne a ajouté

La sage branche, dans sa miséricorde

A cassé.

Mais le temps est passé, la nuit s'installe

D'un seul coup, brutal

Il n'est plus temps de palabrer

Demain, demain les arbres pourront encore parler

Ils ont tant et tant d'histoires à raconter

23 vues0 commentaire