Rechercher
  • Gastine Musique

LE RANG DES ATTENDANTS, de Valentine, Lauréate du Concours "Le Courage d'écrire et de dire"


Je vais rester debout plantée là, et je vais attendre.

Je vais rester debout à vous regarder me regarder, et j'attendrai.

Je vais rester debout plantée là jusqu'à ce qu'une fleur sorte de ma bouche et à ce moment là, peut-être que, délicatement, je l'offrirai au passant solitaire.


Je vais restée là et ce n'est pas la peine de vouloir me déplacer, j'ai décidé.


Je vais rester plantée là jusqu'à ce que quelqu'un passe et décide de rester debout là, à côté de moi et peut-être, alors, qu'une fleur sortira de nos deux bouches.


En attendant, nous resterons plantés là debout, sans aucun mouvement. Et ça grondera à l'intérieur pour continuer à rester debout plantés là, sans bouger, à vous regarder me regarder debout plantés devant moi.

Et si quelqu'un d'autre tente de me rejoindre debout planté là, alors peut-être qu'une fleur finira par lui sortir de la bouche et à ce moment là, ce troisième pourra l'offrir à la femme qui pousse, à l'homme qui passe ou à l'enfant qui roule.


En attendant, je resterai plantée là sans bouger, debout.


Et ni le vent, ni la pluie, ni la neige, le soleil, la grêle, l'ombre des nuages, un chien qui aboie, la nuit, une main désaccordée, ni tout ça ne me fera bouger.


J'ai décidé, je resterai plantée là debout jusqu'à qu'une quatrième personne décide de s'arrêter. Elle posera ses sacs, son vélo proprement, et elle viendra rejoindre ce rang.


C'est le rang des attendants, de ceux qui espèrent leur voir sortir de la bouche des fleurs qu'ils offriront ensuite au passant solitaire.


Et si dans cet espoir, je me laissais glisser, je pourrais voir toutes ces fleurs de ce rang d'attendants, former un tas. Un si gros tas que les premières fleurs en dessous déposées se seraient déjà transformées, tandis que d'autres attendants déposeraient les fleurs fraiches de leurs nouvelles bouches, sur ce gros tas de fleurs fanées.

Et l'odeur enivrante de ces belles, ferait oublier un instant, les ventres ronds, rebondis jusqu'à explosion. Les corps craie, prêt à casser, corps éponge gonflée, éponge à solvant et sniffe de colle. Corps collés, léchés, sexes arrachés découpés. Lèvres jointes, fil épais, corps ciselés à recoudre. Geyser rouge empalé, titubant.


Je vais donc rester debout plantée là.

Je vais attendre debout plantée qu'une graine d'espoir fleurisse ma gorge, et si j'attends un long moment, peut-être que la prochaine fois qu'un passant me croisera plantée là, il ne remarquera qu'un arbre.

Alors il se souviendra qu'ici plantée là, un jour une femme lui avait offert une fleur de bouche.

Il décidera alors, de poser son arme d'attaché-case, et il se plantera là debout devant vous, et il racontera l'histoire de cette femme qui s'était plantée debout là, et qui avait attendu que les fleurs de son espoir éclosent.


VENEZ ECOUTER VALENTINE EN LIVE LE 14 Mars 2020 à 20H30 à l'auditorium de la Cité de la Musique en ouverture de Paroles de Méditerranée, récital poétique Pour réserver cliquez ici : https://www.helloasso.com/associations/pictur-music/evenements/paroles-de-mediterranee-le-courage-d-ecrire-et-de-dire/widget-vignette"

77 vues

©2019 Gastine Compagnie Musicale By Haastin